1992 - Création de Centre Terre

par Jean-François Pernette et Richard Maire en vue de préparer une expédition en Papouasie Nouvelle-Guinée.


1993 - Expédition « Grand Plateau »

Objectif : un gouffre géant repéré sur photos aériennes au milieu d'un massif karstique, le Plateau Daraï. Devant l'impossibilité de progresser sur ce plateau de pitons et de dolines jointives, c'est en hélico que ce dernier est atteint, avec descente en rappel depuis l'appareil sur les lèvres du gouffre. En découvrant de la calcite hydrothermale au fond de la doline, Richard Maire confirmera l'origine volcanique de cet aven d'effondrement qui, s'il n'atteint pas la profondeur espérée, reste parmi les géants de la planète.

Expédition Grand Plateau 1993

1995 - Diego de Almagro

Premier repérage par quatre membres de Centre Terre vers l'île Diego de Almagro

A bord d'un petit bateau de pêche, loué pour l'occasion, Jean-François, Richard, Jacques et Michel abordent Diego de Almagro pour quelque heures : la présence de calcaires karstifiés est confirmée. L'érosion intense leur donne l'aspect de « glaciers de marbre ».

Expédition Diego de Almagro 1995

Ultima Esperanza 1997

Première expédition de spéléologie sur Diego de Almagro

Découverte d'une perte soutirant deux lacs glaciaires au contact du calcaire : ce sera la Perte de l'Avenir, quintessence du réseau actif de Patagonie, avec un puits arrosé de 50 m suivi de la traversée du petit massif par un canyon souterrain. Une résurgence est également plongée. Des prospections sur les plateaux calcaires insensés, malgré des tempêtes tenaces, montrent l'importance du potentiel. Les derniers jours, un repérage maritime vers Madre de Dios, située un degré plus au nord, nous fait découvrir cette île exceptionnelle, qui va nous occuper durant plusieurs expéditions ...

Expédition Ultima Esperanza 1997

Ultima Patagonia 2000

Grande expédition sur Madre de Dios

A partir d'un navire/camp de base, le Puerto Natales Primero, avec le soutien d'un Rolex Award et d'une subvention de la National Geographic Society, sous le haut parrainage du président de la République française. Découverte et exploration du gouffre le plus profond du Chili (Perte du Futur, -376 m), ainsi que du plus long système souterrain (Perte du Temps, 2500 m). Premières découvertes archéologiques: les Nomades de la Mer ont bien utilisé les grottes de Madre de Dios au cours de leurs pérégrinations en canoé, pour y camper occasionnellement, enterrer leurs morts, etc ... Un crâne daté de 4500 ans BP est découvert (cueva Ayayema). Mais le plus marquant reste la découverte géographique d'un espace naturel inexploré, inconnu, situé sous des climats d'une rigueur extrême. Tournage du film « L'expédition Ultima Patagonia » qui sera primé dans de nombreux festivals.

Expédition Ultima Patagonia 2000 Visiter le site web Ultima Patagonia 2000

2001 - Participation de membres de Centre Terre au tournage d'un Ushuaia Nature

Sur Diego de Almagro, dans la Perte de l'Avenir, intitulé « A la recherche de l'Ultime Espérance ».


2001 - Expédition de reconnaissance en Mongolie

Six membres de Centre Terre effectuent une reconnaissance en Mongolie

La prospection des karsts surplombant le lac Hövsgöl ne révèle que très peu d'entrées de gouffres, tous colmatés par des éboulis. A moindre altitude cependant, plusieurs cavités sont explorées dont le gouffre d'Horoth, le plus profond connu de Mongolie.


2002 - Expédition Bornéo

Six membres de Centre Terre participent à une expédition organisée conjointement par le Kalimanthrope dans les grottes de Kalimantan Est (Indonésie). Exploration et topographie de grands réseaux souterrains actifs et découverte de 4 nouvelles grottes ornées qui complètent les sanctuaires déjà reconnus d'un art rupestre extraordinaire.

Expédition Bornéo 2002

Ultima Patagonia 2006

Première expédition franco-chilienne sur Madre de Dios

A l'invitation de la Compagnie des Aciers du Pacifique, le camp de base est installé dans la base minière de l'île de Guarello, seul poste habité des archipels avec le village de Puerto Eden, tout au nord. De là nous rayonnons en canots pneumatiques. Exploration de nombreuses cavités, certaines très profondes, mais tout est éclipsé par la découverte de la première grotte ornée de peintures préhistoriques des archipels ! Nous explorons également le Barros Luco, un fjord au nord n'ouvrant que sur le Pacifique, en portant un petit Bombard, avec son moteur et l'essence, par un chemin terrestre et un col à 400m ...

Expédition Ultima Patagonia 2006 Visiter le site web Ultima Patagonia 2006

Ultima Patagonia 2008

Seconde expédition franco-chilienne

L'objectif principal est la grotte de la Baleine avec son cimetière de mammifères marins, ouvrant sur la façade Pacifique.. De nombreuses tentatives par mer, plus une autre par voie terrestre sont autant d'échecs, enfin un raid permet de l'atteindre par le haut de la falaise ... Découverte de nombreux abris archéologiques, qui témoignent de la pénétration des Kawésqar à l'intérieur de l'île, jusque sur une plage battue par les vents du Pacifique et entourée de hautes falaises : découverte d'un abri ancien aménagé avec des os de baleines, et d'une sépulture datée de -900 BP.

Prospection de nouveaux secteurs de l'île et exploration de nombreuses cavités. Installation d'une station météo qui va rester deux ans en place pour étudier la corrosion réelle de la surface calcaire d'une portion de lapiaz sous les intempéries (pluie, vent). Visite des derniers Kawesqar de Puerto Eden et de leur doyenne, Gabriela, dans la grotte du Pacifique. Devant les peintures rupestres qu'elle n'a jamais vue (et pourtant elle a bivouaqué une fois à l'entrée de la grotte, avant d'aller chasser les otaries sur un ilot au large ...) Gabriela témoigne en langue kawesqar pour les générations futures. Avec son mari Raul et son beau-frère Francisco, ils racontent leur mode de vie de Nomades de la mer, qu'ils seront les derniers à avoir connu et pratiqué. En leur compagnie, exploration du seno Barros Luco tandis qu'une équipe en Bombard prospecte la côte nord de l'île, depuis un camp avancé monté dans le seno Egg.

Expédition Ultima Patagonia 2008 Visiter le site web Ultima Patagonia 2008

Ultima Patagonia 2010

Quatrième expédition à Madre de Dios

Avec l'aide de la Marine française, dont le porte-hélicoptère Jeanne-d'Arc effectue son dernier tour du monde avant la retraite, des camps sont installés dans des secteurs très éloignés du camp de base de Guarello. Cela permet enfin de prospecter des secteurs vierges et d'explorer de nouveaux réseaux, dont des pertes et des cavités actives présentant de très grands volumes. Confirmation de la présence des Kawésqar à l'intérieur de l'île avec de nouveaux sites archéoloqiques. Fin de l'exploration de la perte de la Détente, commencée en 2006, arrêtée sur crue, continuée puis encore arrêtée sur crue en 2008, à la cote - 300 m. Malheureusement, le siphon terminal n'était pas loin, mais avec -323 m la perte devient la seconde cavité de Madre de Dios et du Chili ... La grotte du Pacifique est relevée en 3D. La grotte du Baron voit s'installer toute une instrumentation scientifique qui va enregistrer durant plusieurs années différents paramètres physico-chimiques, permettant de comprendre le mécanisme du karst profond.

Expédition Ultima Patagonia 2010

A la suite de cette expédition, Centre Terre décide de se concentrer sur de nouveaux objectifs, peut-être laPapouasie Nouvelle-Guinée, mais dans nos têtes demeure la toute première île, Diego de Almagro, que nous avons à peine aperçue en 1995 et un peu explorée en 1997. Il y a là des karsts sauvages, inaccessibles, sous une météo sans doute encore plus violents qu'à Madre de Dios : n'est-ce pas un objectif de rêve pour des explorateurs du 21e siècle ???

Visiter le site web Ultima Patagonia 2010

Ultima Patagonia 2014

Diego de Almagro

C'est un nouveau projet ambitieux qui porte pleinement la griffe de Centre Terre. Une équipe de vingt spécialiste prend pied sur Diego de Almagro après deux années de préparatifs. Une cabane-camp de base est intégralement construite près du rivage. Elle permet d'explorer près de 80% des surfaces calcaire de cette île brièvement explorées par nos équipes pionnières en 1995, 1997 et 2001. D'importantes découvertes spéléologiques et archéologiques sont révélées ...

Expédition Ultima Patagonia 2014 Visiter le site web Ultima Patagonia 2014

Ultima Patagonia 2017

Retour sur Madre de Dios

C'est maintenant le secteur nord du Barros Luco ainsi que la Grande Barrière qui sont dans notre collimateur. Pour explorer ces deux secteurs au potentiel important, un camp de base devra être construit comme ce fut le cas en 2014 sur Diego. Montée à moins de deux miles du front pacifique, elle sera située au plus près des terrains à explorer ...


Devenez partenaires

Ils nous soutiennent déjà

Ultima Patagonia 2014

Diego de Almagro

Expédition Ultima Patagonia 2014

En savoir plus

Ultima Patagonia 2010

Quatrième expédition à Madre de Dios

Expédition Ultima Patagonia 2010

En savoir plus

Ultima Patagonia 2008

Seconde expédition franco-chilienne

Expédition Ultima Patagonia 2008

En savoir plus

Ultima Patagonia 2006

Première expédition franco-chilienne

Expédition Ultima Patagonia 2006

En savoir plus

Bornéo 2002

Expédition dans les grottes de Kalimantan

Expédition Bornéo 2002

En savoir plus

Mongolie 2001

Expédition de reconnaissance

Expédition Mongolie 2001

En savoir plus

Ultima Patagonia 2000

Grande expédition sur Madre de Dios

Expédition Ultima Patagonia 2000

En savoir plus

Ultima Esperanza 1997

Première expédition sur Diego de Almagro

Expédition Ultima Esperanza 1997

En savoir plus

Diego de Almagro 1995

Premier repérage

Expédition Diego de Almagro 1995

En savoir plus