Publié le 04-10-2022

UP-2023 ça se précise ... top départ pour le chargement du matériel !

La fermeture des portes du container de matériel à destination de la Patagonie Chilienne marque le franchissement d’un nouveau cap dans les préparatifs essentiels à l’expédition Ultima Patagonia 2023 (UP-2023) menée par l’association Centre Terre. Ce samedi 24 septembre, les membres de l’équipe Centre Terre, venus des quatre coins de France (et même de Suisse et d’Autriche) se sont retrouvés sur les berges du Rhône à St-Romain-en-Gal afin de vérifier, inventorier, conditionner et charger plusieurs tonnes de matériel en vue de son acheminement par fret maritime vers la Patagonie.

Trente-cinq membres de l’expédition se sont retrouvés dès dix heures sur le site de chargement du conteneur. Plus de 10 heures de manutention ont été nécessaire pour soigneusement trier, préparer empaqueter et charger le matériel essentiel qui permettra la bonne marche de l’expédition au regard des objectifs ambitieux d’UP-2023.

Un défi logistique relevé

A chaque secteur-clé, un responsable a été attitré par Bernard pour coordonner une petite équipe et prendre en charge le tri et conditionnement du matériel. Cela touche des domaines aussi variés que l’inventaire de l’outillage nécessaire à la construction d’un refuge au Seno Egg, coordonné par Sylvain (électricité, plomberie, tronçonneuse et autres outils divers et variés…), l’inspection des zodiacs et de leurs moteurs Suzuki à charge de Florian, la mise en route des générateurs Worms assurée par Sébastien, la préparation de la logistique cuisine nécessaire à chaque implantation de camps, supervisée par Laurence, la préparation du matériel de camps géré par Clément, la préparation de l’équipement spéléologique (mousquetons, ancrages, cordes,…) sous la direction de Lionel, de plongée par Laurent (bouteilles, fil d’ariane, compresseurs…), de cinéma par Gilles (caméras, drones, matériel son…), des vivre et matériel de cuisine, des équipements scientifiques par Charlotte et Richard ainsi que tout un ensemble de matériel autre, que les partenaires du projet UP2023 ont pu mettre à disposition de Centre Terre, indispensable au bon déroulement de l’expédition à venir. Le matériel « sensible » tel que l’informatique ou les systèmes permettant les liaisons aux appareils satellite une fois sur place, sont eux coordonnés par David et Alex, experts en la matière.

Le conditionnement et l’inventaire des ustensiles de cuisine afin d’assurer leur transport dans le conteneur est une étape cruciale
Le conditionnement et l’inventaire des ustensiles de cuisine afin d’assurer leur transport dans le conteneur est une étape cruciale
L’équipe Centre Terre peut à présent commencer à charger le conteneur en piochant dans la pile de matériel inventorié
L’équipe Centre Terre peut à présent commencer à charger le conteneur en piochant dans la pile de matériel inventorié

Le projet UP2023 supervisé par Bernard, se déclinera en trois volets majeurs, qui nécessitent chacun une logistique et un encadrement bien adapté : un camp temporaire coordonné par Natalia et Denis, sera installé pour la reconnaissance de moulins sur le secteur glaciaire Peel, la construction d’un refuge au Seño Egg supervisé par Florian et Cédric servira de tremplin pour l’exploration du secteur Nord de l’île de Madre de Dios, enfin la réactivation du camp Barros Luco construit en 2017 et réutilisé en 2019 permettra lui la poursuite d’explorations prometteuses qui n’ont pu êtres achevées au cours de l’expédition précédente.

Carte simplifiée des différents objectifs du projet UP2023 avec un départ officiel de Puerto Eden vers les différents camps temporaires du Barros Luco, du Seño Egg et du Glacier Peel
Carte simplifiée des différents objectifs du projet UP2023 avec un départ officiel de Puerto Eden vers les différents camps temporaires du Barros Luco, du Seño Egg et du Glacier Peel

L’occasion parfaite de souder l’équipe

Sous le signe du soleil et de la bonne humeur, le parking de notre partenaire Solygotrans, où nous nous étions donné rendez-vous, s’est transformé en ruche et ce jusqu’à la tombée de la nuit, un gage du très bel esprit d’équipe qui s’est dégagé pour cette rencontre qui lance dorénavant de façon active, le projet UP-2023. Et c’est avec une certaine satisfaction que nous avons verrouillé les portes du container à destination du Chili.

Au terme de cette longue journée, la soirée s’est poursuivie sous le signe de la convivialité, permettant notamment aux nouveaux membres participant au projet de faire connaissance de l’équipe et d’échanger avec les autres membres du projet UP-2023.

Le travail d'équipe est indispensable à la bonne marche du projet
Le travail d'équipe est indispensable à la bonne marche du projet

Cap vers de nouvelles échéances

A présent, le rythme des longs préparatifs va en s’accélérant car il reste encore beaucoup à faire avant le départ. La réunion studieuse du lendemain matin a permis de débattre des diverses stratégies et des répartitions des tâches. Regroupant les membres de Centre terre sur toute la matinée, le bilan de l’avancement du projet et des échéances à venir a été fait. Un point sur les divers projets exploratoires, scientifiques et cinématographiques au vu des différentes collaborations qui ont pu être mises en œuvre, a été reprécisé.

La réunion du dimanche matin permet de repréciser les prochaines échéances du projet UP2023, avec notamment un grand merci à MASCOT® WORKWEAR pour le don de vêtements techniques assortis a l’équipe Centre Terre
La réunion du dimanche matin permet de repréciser les prochaines échéances du projet UP2023, avec notamment un grand merci à MASCOT® WORKWEAR pour le don de vêtements techniques assortis a l’équipe Centre Terre

Centre Terre prête une importance toute particulière à ouvrir le projet d’UP2023 aux classes scolaires de France, un volet pédagogique qui permettra notamment à celles-ci de se connecter en direct a trois visioconférences avec l’équipe d’exploration une fois sur le terrain. Pour les classes qui souhaitent s’associer de manière active au projet, notamment via un forum animé par les membres Centre Terre durant l’année scolaire 2022-23 ou encore par la présentation d’un projet au concours mis en place avec le Rectorat de Toulouse avec de possibles sorties spéléo pour les classes lauréates. Bien noter, qu’il est encore possible de s’inscrire au projet scolaire UP2023, soutenu par l’Éducation Nationale, jusqu’aux vacances de la Toussaint.

Un grand merci aux nombreux partenaires !

Centre Terre remercie tout particulièrement ses partenaires grâce à qui un tel défi logistique est possible : tout particulièrement lors de ce weekend, l’entreprise Solygotrans, qui a mis à disposition le matériel de chargement du container et toutes ses infrastructures permettant a l’équipe de travailler dans les meilleures conditions possibles, et même dormir un peu

Coté Chilien, l’activité est également très intense, notamment pour Natalia en charge de la coordination locale de l’ensemble du projet UP-2023. Et outre les multiples démarches afférentes a la préparation technique et organisationnelles des sept doctorants ou spécialistes divers, prévus a l’expédition, il y a également quelques importantes étapes logistiques conduites coté Chilien. Comme par exemple les quelques 6 tonnes de bois nécessaires à la construction du refuge prévu au Seño EGG dont la découpe a été finalisé il y a un mois sur la région d’Aysén, et la livraison assurée par bateau sur Puerto Eden la semaine passée grâce à l’inestimable appui de nos amis Aliro Vargas et Juan Ávila. Puerto Eden , village de la communauté Kaweskar qui sera le point de départ officiel de l’expédition UP-2023.

Le bois, provenant d'une scierie de Villa O'Higgins, a été transporté par voie terrestre et maritime jusqu'à Puerto Eden, où il a été déchargé et soigneusement stocké dans une zone protégée du village
Le bois, provenant d'une scierie de Villa O'Higgins, a été transporté par voie terrestre et maritime jusqu'à Puerto Eden, où il a été déchargé et soigneusement stocké dans une zone protégée du village

Un autre volet d’ampleur de ce coté de l’atlantique, est également, le volet administratif de cet ambitieux projet, un volet à plusieurs registres, parmi lesquels Natalia a la lourde charge de coordonner l’obtention de toutes les autorisations nécessaires, évoquer tout le volet sécuritaire de la mission en parfaite coordination avec l’ensemble des autorités Chiliennes ou encore prévoir et caler avec nombres de prestataires locaux tous ses mouvements bateaux envisagés à partir de Pueto Eden.

Un travail énorme, pour une très belle aventure exploratoire et humaine qui arrive maintenant a grands pas….


Publication précédente



Ultima Patagonia 2019

Madre de Dios

Expédition Ultima Patagonia 2019

En savoir plus

Ultima Patagonia 2017

Madre de Dios

Expédition Ultima Patagonia 2017

En savoir plus

Ultima Patagonia 2014

Diego de Almagro

Expédition Ultima Patagonia 2014

En savoir plus

Ultima Patagonia 2010

Quatrième expédition à Madre de Dios

Expédition Ultima Patagonia 2010

En savoir plus

Ultima Patagonia 2008

Seconde expédition franco-chilienne

Expédition Ultima Patagonia 2008

En savoir plus

Ultima Patagonia 2006

Première expédition franco-chilienne

Expédition Ultima Patagonia 2006

En savoir plus

Bornéo 2002

Expédition dans les grottes de Kalimantan

Expédition Bornéo 2002

En savoir plus

Mongolie 2001

Expédition de reconnaissance

Expédition Mongolie 2001

En savoir plus

Ultima Patagonia 2000

Grande expédition sur Madre de Dios

Expédition Ultima Patagonia 2000

En savoir plus

Ultima Esperanza 1997

Première expédition sur Diego de Almagro

Expédition Ultima Esperanza 1997

En savoir plus

Diego de Almagro 1995

Premier repérage

Expédition Diego de Almagro 1995

En savoir plus